web analytics

Zoom sur le métier de secrétaire médicale dans les cabinets libéraux

travail-secretaire-medical-cabinet-liberal

Le recrutement des secrétaires médicales exerçant auprès des médecins d’exercice libéral

Le recrutement des cabinets libéraux se fait généralement de manière classique, c’est-à-dire par sélection de dossiers et à la suite d’un entretien d’embauche. Certes, certaines secrétaires médicales se font recruter, grâce à leur propre réseau professionnel, tissé durant des stages ou d’autres emplois ou bien grâce aux contacts fournis par leur école de secrétaire médicale. D’autres décrochent des contrats en parcourant les offres d’emploi publiées dans les journaux locaux. Bref, le recrutement obéit plus ou moins aux mêmes règles que celui des établissements privés.

Les qualités humaines attendues comme la disponibilité, la rigueur ou encore le sens du contact, de l’organisation et de la discrétion demeurent effectivement les mêmes. Cependant, les attentes par rapport aux compétences professionnelles y sont plus élevées. A titre d’exemples, une parfaite maîtrise des termes médicaux couramment utilisés dans le milieu est exigée. Par ailleurs, les secrétaires médicaux qui sont chargées de seconder des médecins spécialistes tels que les cancérologues, les radiologues et les dentistes doivent avoir suivi une formation spécifique.



Dans les cabinets généralistes, ce sont les expériences professionnelles qui importent le plus. Notamment faits pour les secrétaires médicales souhaitant travailler au sein d’un cabinet médical dentaire, des formations permettant d’acquérir des qualifications répondant aux exigences des recruteurs sont dispensés par pas mal d’établissements d’enseignement. Certes, une secrétaire médicale considérée comme étant spécialisée en radiologie doit par ailleurs faire valoir d’une formation secretaire medicale dans le secteur paramédical ou bien d’une première expérience dans le domaine de la radiologie.

En ce qui concerne leur statut

La secrétaire médicale dispose d’un statut qui lui est propre dans le secteur public comme dans le privé. Au sein d’une structure privée, elle est notamment une salariée, au service de son employeur. Dans les cabinets médicaux, l’évolution de poste se déroule comme dans n’importe quelle entreprise. Elle peut s’effectue selon les compétences ou l’ancienneté, en fonction du lieu de travail. En effet, une secrétaire médicale peut évoluer vers un poste de coordinatrice de divers secrétariats, assistante de direction d’un chef de clinique, etc.

Une convention collective nationale spécifique règle les rapports entre les employeurs et les secrétaires médicales exerçant dans les cabinets médicaux à titre professionnel. Chaque employeur doit mettre à la disposition de ses salariés, un exemplaire à jour de cette convention. Quel que soit le lieu d’exercice, les médecins recrutant dans le cadre de son exercice libéral, est tenue par les dispositions de la convention comprenant différentes rubriques parmi lesquelles on peut citer, entre autres :

  • les appointements et salaires
  • le droit syndical et liberté d’opinion
  • la durée et conditions de travail
  • l’ancienneté
  • les modes et conditions de recrutement
  • les heures supplémentaires
  • la rupture du contrat de travail
  • les catégories de personnels
  • les congés payés et vacances
  • la suspension du contrat de travail
  • l’indemnisation du congé maladie
  • les congés de courte durée
  • les congés d’adoption
  • les congés de maternité
  • le déroulement du contrat de travail
  • la protection des mères, sécurité et hygiène
  • le logement et vêtements professionnels
  • l’assurance chômage
  • la formation professionnelle et permanence

La rémunération d’une secrétaire médicale travaillant en secteur libéral

Dans les cabinets médicaux privés, la rémunération d’une secrétaire médicale est exprimée en termes de coefficients. Elle est souvent plus importante par rapport à la rémunération perçue par une secrétaire médicale dans le public et varie notamment en fonction de sa classification.

Il est alors évident que les salaires d’une secrétaire non diplômée, d’une secrétaire diplômée et d’une secrétaire de direction ne sont pas les mêmes. La rémunération d’une secrétaire exerçant des fonctions de comptabilité général est également plus élevée. A celle-ci s’ajoute d’éventuelles primes et indemnités, comme par exemple une prime d’ancienneté, une indemnité d’astreinte ou de garde.

Vu que les médecins ont le devoir de participer aux services de garde de jour et de nuit, les secrétaires médicales peuvent aussi être sollicitées pour assurer un accueil direct des patients ou une permanence téléphonique pendant la nuit. La plupart du temps, ce temps de garde est rémunéré en heures supplémentaires ou inclus dans le temps de travail, selon l’entente établie entre la salariée et son employeur.