web analytics

Le métier de secrétaire médicale dans les établissements privés

metier-secretaire-medical-etablissement-prives

Les secrétaires médicales dans le privé peuvent choisir entre travailler auprès des médecins d’exercice libéral et exercer ses fonctions dans des établissements privés tels que les maisons de retraite, les cliniques ou encore les laboratoires d’analyse médicale. En général, les recruteurs exigent des candidates, un certificat professionnel issu d’une formation de secrétaire médicale.

Le statut de la secrétaire médicale des établissements privés

La secrétaire médicale bénéficie du même statut que tous les salariés travaillant dans le secteur privé. Les rapports avec son employeur sont régis par des conventions collectives nationales.



Dans le contrat de travail établi entre elle et l’établissement privé qui l’embauche, doivent être au moins mentionnées le lieu du travail, l’identité de chacune des parties, la fonction, le niveau, la position, l’échelon, la durée de la période d’essai, la rémunération brute mensuelle, la durée hebdomadaire moyenne du travail, le coefficient hiérarchique, la convention collective appliquée à l’établissement ainsi que la date d’entrée et la durée du contrat.

Dans la convention remise à la secrétaire médicale, sont généralement mentionnés des renseignements relatifs :

  • aux formalités de recrutement et conditions d’emplois,
  • à la liberté d’opinion et au droit syndical, aux délégués du personnel, au comité d’entreprise, de sécurité et des conditions de travail
  • aux congés payés, congés de courte durée, congés maternité et à la protection des mères de famille
  • à la classification, salaires, astreintes, indemnités et avantages sociaux
  • à la durée et aménagement du temps de travail
  • aux conditions particulières d’emploi, à l’organisation du travail, aux devoirs du personnel
  • aux règlements des conflits
  • à l’apprentissage et à la formation professionnelle
  • aux conditions de travail, à l’hygiène et à la sécurité

Dans les établissements privés sanitaires et sociaux, l’échelon occupé par une secrétaire médicale dépend des tâches réellement assumées. A chaque travail correspond un niveau, découpé en de nombreux échelons.

Par conséquent, une secrétaire dactylo non diplômée, une hôtesse d’accueil ou encore une standardiste est considérée comme simple agent d’exécution. Une standardiste-réceptionniste ou une secrétaire dactylo diplômée d’un CAP, BEP ou ayant une expérience professionnelle équivalente est par ailleurs considérée comme agent d’exécution confirmé. Quant à la responsable des admissions et des sorties, elle est assimilée à un agent hautement expérimenté.

En ce qui concerne sa rémunération

Au sein des établissements privés, toute secrétaire médicale perçoit un salaire de base auquel s’ajoutent d’éventuelles primes et indemnités comme la prime d’ancienneté, l’indemnité forfaitaire pour travail de nuit ou de dimanche, etc.

D’autre part, il est à rappeler que l’échelon occupé par la secrétaire médicale conditionne sa rémunération dans les établissements privés sanitaires et sociaux.