web analytics

Comment est défini le salaire d’une secrétaire médicale ?

salaire

Bien que la motivation doit tout d’abord être liée à l’intérêt pour le métier, la rémunération occupe une place tout aussi importante en matière de travail. Pour une secrétaire médicale, les conditions de travail sont différentes dans le domaine privé et le public. Son salaire dépend aussi du secteur dans lequel elle a choisi d’exercer ses fonctions mais dans un cas général, il varie surtout en fonction de ses expériences professionnelles.

Dans la fonction publique

Les secrétaires médicales de la fonction publique sont classées en trois catégories bien différentes. Le passage à un échelon supérieur est surtout lié à l’ancienneté. Après deux ans de service, une secrétaire médicale peut passer de la classe normale à la classe supérieure, pour percevoir un salaire d’environ 1800 euros. Au bout de cinq ans, celle-ci pourra ensuite passer de la classe supérieure à la classe exceptionnelle, pour ainsi gagner un salaire plus intéressant d’environ 2400 euros.



C’est alors en fonction du grade comportant les échelons qu’est rémunérée la secrétaire médicale du milieu public. Cette rémunération se compose d’un traitement de base et de diverses primes (prime de service, indemnité horaire pour les travaux supplémentaires, majoration pour travail intensif, indemnité de sujétion spéciale mensuelle, supplément familial de traitement, indemnité horaire pour le travail normal de nuit, prime du treizième mois, indemnité forfaitaire pour le travail du dimanche et jour férié, etc.).

Celle qui vient de réussir aux concours d’entrée dans la fonction publique appartient à la classe normale (à la catégorie de base) et pourra percevoir un salaire de départ échelonnant les 1300 euros. Elle percevra effectivement un salaire plus important en gravissant les échelons. Lorsqu’elle arrive à plus de cinq ans de service (à la seconde catégorie), elle gagnera jusqu’à 2360 euros de salaire. Bien évidemment, cette somme n’inclut pas encore les primes et indemnités complémentaires.

Par conséquent, après quelques années d’expériences professionnelles, les secrétaires médicales œuvrant dans le public peuvent donc espérer une augmentation de salaire. Appartenant principalement à la catégorie B, la secrétaire médicale peut passer à la catégorie A en réussissant à divers concours internes. En devenant responsable des secrétariats médicaux publics, elle pourra toucher un salaire de plus de 3100 euros avec le grade d’Attaché d’administration hospitalière.

Dans le domaine privé

De même, le salaire de base de la secrétaire médicale travaillant dans les établissements privés varie selon son niveau, son échelon même s’il est généralement basé sur le Smic. Des primes viennent également s’y ajouter : l’indemnité forfaitaire pour travail du dimanche ou de nuit, la journée de repose compensatoire ou encore la prime d’ancienneté. Par ailleurs, il y a légèrement une différence au sein des cabinets médicaux privés.

En effet, la rémunération varie selon la classification dans les cabinets privés. Une secrétaire médicale non diplômée gagne un peu moins qu’une secrétaire diplômée. Une fois que les secrétaires médicales sont formées à la comptabilité générale, leur salaire passe à environ 1131 euros. Par ailleurs, une prime d’ancienneté et d’éventuelles indemnités d’astreinte ou de garde peuvent encore s’ajouter à cette rémunération.

Cependant, le salaire dans le privé n’est pas règlementé. Voilà la raison pour laquelle, il est moins facile de fournir une fourchette précise. Des secrétaires médicales débutent parfois avec un salaire mensuel de 1500 euros. L’augmentation dépendra surtout du contrat signé avec l’employeur. Avec le temps, celles qui parviennent à décrocher un poste de cadre percevront jusqu’au triple de leur salaire initial.

Par conséquent, la rémunération dans le privé dépend surtout des employeurs. Certes, ils la définissent la plupart du temps en fonction de la nature de l’emploi occupé et de la classification. Seule une bonne négociation salariale donnera la possibilité de jouir de conditions de travail plus avantageuses. Cependant, les créneaux de négociation ne sont pas similaires à ceux du secteur commercial. En effet, ils sont assez restreints dans le milieu médical.

Comme avantages en nature, une secrétaire médicale bénéficie souvent d’un téléphone mobile, d’un ordinateur portable, de chèques vacances, de tickets restaurant mais rarement d’une voiture de fonction. En outre, il existe aussi actuellement les secrétaires médicales à distance, appelées aussi télésecrétaires médicales ou secrétaires médicales indépendantes. Rémunérées à l’acte, au forfait ou à l’heure, elles envoient les factures par travaux réalisés.

Conclusion

Le salaire de la secrétaire médicale varie avant tout en fonction de son statut et de son ancienneté.

Par rapport au secteur public, la rémunération s’avère être plus intéressante dans le secteur privé. Seulement, les possibilités d’augmentation de salaire sont assez limitées. Certes, la rémunération peut être revalorisée selon la qualification et l'expérience professionnelle. A titre d’exemple, les secrétaires confirmées peuvent gagner plus de 2500 euros dans le secteur.

Par contre, les secrétaires médicales du milieu public bénéficient d’un statut de fonctionnaire jusqu’à ce qu’elles soient retraitées. Leur salaire peut régulièrement progresser au fil des années. En effet, il répond à des barèmes de salaire parfaitement précis en fonction du grade et échelon de la secrétaire. Elles peuvent espérer un salaire particulièrement motivant en fin de carrière.